123ème jour : cours particulier

4ème jour du 1er stage dans une pâtisserie en grande distribution

C’est ce qu’on appelle, enfin ce que j’appelle, une bonne grosse journée. Jusqu’à présent, mes journées de travail lors de mon stage en pâtisserie étaient matinales et prenaient fin à l’heure du déjeuner. L’heure de faim en somme. Aujourd’hui, vous prenez la même recette de base et vous y ajoutez une pincée d’heures que vous répartissez dans l’après-midi. Vous obtenez ainsi une bonne grosse journée. Elle fut riche d’enseignements tout en reprenant les fondamentaux des jours précédents : tartes et tartelettes aux fruits, îles flottantes, pâte à choux, dans des volumes plus importants qu’hier mais bien moins que demain, effet week-end oblige. Pour autant, le chef a pris quelques minutes pour venir voir ce que je faisais de plus près. J’étais à mon poste, poche à douilles en main, le geste technique par excellence du pâtissier. Il m’a alors fait une démonstration, m’a conseillé, il a corrigé mon geste, m’a refait une démonstration. Cela n’a duré que quelques minutes mais j’ai entendu et vu des choses que personne jusqu’ici ne m’avait expliqué directement. Masterclass expresse, masterclass quand même.

Demain, même heure, même endroit. Mais d’abord, pyjama.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.