126ème jour : deuxième service

Aujourd’hui, j’étais de repos. J’entends d’ici vos remarques des plus agréables tentant de démontrer qu’en réalité je suis de repos depuis que j’ai quitté mon précédent emploi et je saurais m’en souvenir le moment venu.

Je n’ai fait qu’une semaine de stage, pour autant durant la journée je m’imaginais ce qui pouvait se passer dans le laboratoire de pâtisserie. J’avais l’impression d’y être, à la différence près que j’étais en pantoufles et sans charlotte sur la tête. Je n’ai pas poussé le vice jusqu’à porter la tenue règlementaire quand je suis à la maison. Pas encore. La semaine qui s’annonce devrait être basée sur l’apprentissage de la technique sous forme de cours. La précédente m’aura montré le volume, celle-ci m’apprendra la finesse. Je n’en aurais la certitude qu’en fin de semaine mais entre rendement et précision, cette première expérience a l’allure d’un tour d’horizon très complet.

A cette heure-ci, je peux vous certifier que ma journée de repos va se finir par quelques heures de sommeil. Est-ce que cela pose un problème à quelqu’un ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.