181ème jour : chouette week-end

Il y a le printemps, il y a le soleil parfois, avec un peu de chance tout cela tombe en plein week-end mais vous, plutôt que d’en profiter pleinement, vous attendez mon billet. Je ne pouvais pas vous faire attendre davantage.

La fin de semaine a été riche en évènements et en émotions, un peu grâce à vous d’ailleurs. Il y avait tout d’abord l’anniversaire de mon fils, deux ans, l’occasion pour moi de réaliser un gâteau correct mais « peut mieux faire ». Exigeant et réaliste, c’est tout moi. Et puis il y avait #Gourmandièse, une étape majeure de mon désir pâtissier, la voie d’accélération de ma reconversion  professionnelle. Ce week-end, j’ai fait mes premiers pas dans l’aventure du financement participatif, cette quête des temps modernes, la manche 2.0, ce coup de pouce, carrément de main même, que l’on sollicite auprès des bonnes âmes qui, curieuses derrière leur écran d’ordinateur, peuvent soudain se prendre d’amour pour le projet professionnel d’un parfait inconnu. Parfait et inconnu, c’est tout moi aussi. La presse locale que j’aime autant qu’elle m’aide en a d’ailleurs fait un titre.

#Gourmandièse a été retenu et validé par le site Ulule (1er site européen de financement participatif), j’ai désormais 60 jours devant moi pour convaincre les curieux et satisfaire la curiosité des convaincus, l’objectif étant de réunir la somme de 17 000 euros qui servira à financer un camion-magasin qui sera le coeur même du métier que je me crée. Le détail « drôle », c’est que je lance cette opération en même temps qu’un « arrêté anti-mendicité » est décidé par la mairie voisine. Drôle avec guillemets disais-je. Vous trouverez tout sur ce financement participatif sur la page #Gourmandièse. Je ne cesserai de remercier ceux qui depuis le premier jour ont salué une forme de courage dans ma démarche, ceux qui ont apprécié la conviction, ceux qui m’ont soutenu et me soutiennent, et je n’oublie pas qu’à vouloir me débrouiller seul j’ai fini par faire appel à internet tout entier pour participer à mon aventure. Je suis curieux de savoir ce que Pôle va dire de ça.

Vous comprenez maintenant, la reconversion professionnelle dont VOUS êtes le héros !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.