183ème jour: au suivant

Pour parler d’aujourd’hui je vais commencer par demain. Car demain, j’ai rendez-vous avec le chef du restaurant dont je vous parlais hier. Vous suivez ?

Je vous laisse le plaisir de découvrir ce dont nous allons parler le chef et moi et je me contente de vous dire que cela représente beaucoup pour mon projet, et pour moi tout simplement. Ce rendez-vous n’a pas été la seule bonne nouvelle de la journée. J’ai par exemple été contacté par une journaliste d’une grande chaine de télévision nationale qui venait de découvrir mon blog. Et mon fabuleux parcours de par le fait. Elle travaille sur un sujet mettant en lumière un public qui après de longues études ou plusieurs années derrière un bureau a décidé de se tourner vers les métiers manuels. La pâtisserie par exemple. Elle voudrait donc en savoir plus sur moi, en tout bien tout honneur, et il se trouve que je suis tout à fait disposé en lui en faire savoir plus sur moi.

Puis j’ai été contacté par une autre journaliste, d’un grand quotidien, qui elle travaille sur un livre sur « la débrouille chez les jeunes, comment développer une économie alternative fondée sur le partage et l’échange ». Avec un tel sujet, et toutes proportions gardées en terme de modestie, quelle meilleure cible que mon beau camion #Gourmandièse pour faire un best-seller ?

Pour finir, j’ai reçu une dernière proposition. Une véritable surprise. Le genre de choses qui te sort de certaines convictions pour te faire réfléchir. Même vous. Si si je vous assure, si vous y croyez très fort vous pouvez réfléchir. Quoi qu’il en soit, je ne vous parlerai pas de cette proposition ce soir. Oui, c’est moche comme attitude. Si vous n’êtes pas content, faites votre propre blog.

Je vous aime. Tous.

Une réflexion au sujet de « 183ème jour: au suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.