191ème jour: être ou ne pas être

Cet après-midi, j’étais sous les feux des projecteurs de la presse locale. Bon, plus exactement, j’étais face à une journaliste du canard départemental venue avec son carnet et un appareil photo numérique. Et puis je n’étais pas seul, j’étais avec le chef dont je ne cesse de parler, et qui plus est dans son restaurant. Au menu du jour, le lancement de l’opération de soutien au projet #Gourmandièse, coup de pouce magistral initié par le chef. Demain, les clients du soir pourront déguster en fin de repas trois gourmandises que j’aurais concocté, prendront connaissance de ce qu’est #Gourmandièse et auront la possibilité de participer à l’aventure. Superbe vitrine pour le projet et par la même occasion, excellente épreuve de travaux pratiques pour moi.

Mais cette entrevue m’a aussi permis de rappeler quelques détails qui n’en sont pas, à commencer par exemple par le fait que je ne suis pas pâtissier. Je souhaite l’être, le devenir, si vous ne l’avez pas encore compris je me demande bien ce que vous faites ici, mais je ne le suis pas. Je ne revendique rien d’autre qu’une motivation grandissante pour mener à bien un projet de reconversion professionnelle. Je ne suis pas un génie de la pâtisserie qui sort soudain de son laboratoire, pas plus qu’un autodidacte surdoué, je suis simplement un type qui a un projet de vie professionnelle, des idées, des convictions et une sérieuse envie de se donner les moyens de ses ambitions. Et accessoirement, un type qui a tout à apprendre. Comme je l’ai déjà écrit ici, que je veuille être pâtissier n’intéresse personne et à juste titre. C’est plutôt ma démarche qui interpelle, qui intéresse, qui fait de vous une bande de fidèles de mes aventures. Bon, il y a aussi le fait que je suis quand même vachement sympa, ce n’est pas rien.

Au fait, en 2014, a-t-on encore le droit de vouloir faire ce que l’on aime ? A-t-on le droit de choisir? Vas-y toi, le lycéen, révise ce sujet philosophique des temps qui courent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.