52ème jour : le courrier des lecteurs

Je reçois de plus en plus de messages de vous chers amis, je vais finir par croire que vous m’aimez autant que je m’aime. Ce que je comprends tout à fait. Vous évoquez votre désir de vous reconvertir pour aller vers le métier de pâtissier, je ne peux alors qu’être le spectateur de votre manque de personnalité, de votre défaillance totale d’originalité, vous qui m’avez pris pour exemple. Ce que je comprends cependant tout à fait également.

Quoi qu’en dise ma vanité, c’est un réel plaisir de vous lire et de m’apercevoir que l’on va partager nos aventures, pourquoi pas se donner des conseils de drague pour charmer Pôle et puis finalement s’aimer les uns les autres. Si d’aventures je ne parvenais pas à devenir pâtissier, peut-être pourrais-je devenir consultant en reconversion professionnelle… Notre rencontre aussi virtuelle soit-elle me confirme que je ne suis pas le seul inconscient à opter pour un volte-face professionnel alors que le chômage est au sommet de son succès. Mais je m’interroge également sur notre volonté commune de reconversion. Avons-nous raté quelque chose à un moment précis de notre parcours ? Pourquoi, plus jeune par exemple, n’avons-nous pas été des convertis plutôt que des reconvertis ? Chacun se rassure comme il peut en se disant que les expériences passées serviront à coup sûr dans l’avenir, point de vue que je partage d’ailleurs, mais personne n’ose trop disserter sur le temps que l’on n’a pas consacré à faire ce qu’on aime vraiment. Mais avant, est-ce qu’on aimait vraiment ce que l’on aime maintenant ? Et si on avait commencé par faire ce que l’on veut faire aujourd’hui, on ferait quoi demain ? Soudain vous riez moins. Mais rassurons-nous. Je crois que l’important est qu’un premier pas soit fait en direction de ce que l’on veut être, peu importe qu’on l’ait toujours voulu ou non. Alors devenons nous.

Si à 50 ans tu ne t’es pas reconverti, tu as raté ta vie.

Une réflexion au sujet de « 52ème jour : le courrier des lecteurs »

  1. Salut, tu penses vraiment ta conclusions?
    On change sans cesse, on évolue tout le temps si on est ouvert. C’est normal que la reconversion soit d’actualité de nos jours, on vit plus longtemps c’est comme une promo 2 vies pour 1. Je faite mes 31 ans dans 1 mois, et j’ai également pris un virage, bon en ce qui me concerne, il est vrai que ma vie actuelle m’y oblige mais…… Tant mieux, pas de regrets sur mon anciens métiers et aucune frustrations.
    Enfin, en ce qui concerne le boulot en tout cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.