63ème jour : compétition et compétences

J’ai continué à mettre à profit le temps que Pôle met gracieusement à ma disposition, ce temps qu’il utilise lui aussi, j’espère, pour penser à moi, à nous deux. Souvent, comme un adolescent un peu fleur bleue, je me plais à croire que je suis son unique amour.

Aujourd’hui, j’ai décidé de m’intéresser de près au bilan de compétences. A première vue, tout est dans le titre. A première vue seulement sans doute. En ouvrant bien grand les yeux, je me suis demandé quelle était la formule mathématique qui permettait de définir à partir de la somme de mes expériences passées si j’allais réussir ma reconversion professionnelle. Faire le bilan de mes compétences, aucun problème. D’autant que je ne doute pas d’y trouver une occasion supplémentaire s’il en fallait une de flatter mon égo. En quoi cela va donner des perspectives pour mes ambitions de devenir pâtissier ? Je suis curieux de le savoir. Si elle n’est pas mathématique, la formule est peut-être magique.

Pour tenter de voir un lapin sortir du chapeau, j’ai contacté plusieurs organismes proposant de réaliser des bilans de compétences à destination des salariés, des sans emploi et… des futurs reconvertis professionnels. Je dois l’avouer, j’ai été un peu dérangé d’avoir le choix entre différentes adresses, j’imagine qu’il y a différents prix associés pour des prestations spécifiques à chaque organisme. Je ne déroge pas à l’exception culturelle du « jamais content ». En m’imaginant cette concurrence pour tirer le portrait d’un chômeur, je me suis demandé si je pouvais vraiment compter sur un suivi personnalisé. J’ai eu la sensation de passer les portes automatiques du supermarché de la réinsertion professionnelle avec l’appréhension de devoir traiter avec un chef de rayon. Bon, la prise de contact n’a que quelques heures, je n’ai pas encore fait de mon CV une liste de provisions et peut-être que l’hôtesse de caisse sera sympa. C’est d’ailleurs par mail que j’ai pris attache avec les dresseurs de bilans, déformation professionnelle sans doute, j’aime jauger la réactivité électronique de mes interlocuteurs potentiels.

Bilan de correspondance : 0 réponse pour aujourd’hui.

Une réflexion au sujet de « 63ème jour : compétition et compétences »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.