66ème jour : entre nous

Il semblerait que lorsque je m’adresse à des pâtissiers, pour mes recherches de stages en l’occurrence, la réactivité, la compétence et le professionnalisme reprennent immédiatement leurs lettres de noblesse.

Cet après-midi mon téléphone a sonné, retrouvant ainsi un soupçon de valeur à mes yeux. Vingt-quatre heures de plus et j’en aurais conclu que lui aussi était au chômage. C’est un pâtissier qui m’appelait, un collègue de ma femme me l’avait recommandé en me donnant le nécessaire pour le contacter de manière électronique ce que j’ai fait ce matin. Et lui m’a appelé, à peine deux heures plus tard. Cela n’a l’air de rien, à moins que l’on ne considère à nouveau le désert d’informations dans lequel j’avance depuis que qui vous savez « gère » mon dossier. Je me présentais donc à ce chef pâtissier qui me faisait le plaisir de porter une attention visiblement désintéressée à mon cas, ma reconversion, mon besoin en formation, mes recherches de stages. Après m’avoir écouté raconter ma vie, enfin un bout de ma vie, il m’a simplement déclaré qu’il était tout à fait disposé à m’accueillir. Voilà. C’est tout. Comme lors de mon premier entretien pour un stage en pâtisserie en grande distribution, tout apparaissait tellement simple. Il reste désormais à s’entendre sur le calendrier. En fin de compte, mettre en adéquation l’offre et la demande est élémentaire, presque naturel. Mais l’administration impose souvent des intermédiaires pour valider, signer, finaliser, surtout pour les chômeurs d’ailleurs.

Les intermédiaires, quand il n’y en a qu’un ça va. C’est quand ils sont plusieurs qu’il y a des problèmes.

3 réflexions au sujet de « 66ème jour : entre nous »

  1. Salut Béné,
    Merci pour ta lecture et ton petit mot. Si tu envisages d’en faire autant en terme de reconversion professionnelle, j’espère que ce blog, mes aventures et mésaventures, te feront passer le cap ! 😉

  2. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre blog, et vous me direz « ça ne m’étonnes pas » mais malgré le sujet des propos assez banal (en toute objectivité, n’y voyez pas une attaque), je trouve votre blog très agréable à suivre et très bien écrit, c’est rare!
    ou alors, c’est parce-que le sujet m’intéresse et je ne suis pas objective (puisque je pense un jour faire pareil!) Bravo pour le parcours du combattant, et le design du blog aussi!et patience!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.