Bonnes fêtes

Cher Pôle,

Cette année j’ai été très sage. Evidemment, tout dépend de quel côté du chômage on se place pour juger cette affirmation.

Si on voit les choses de ton côté du bureau, j’ai sans doute été une sorte de cancre, un vilain garnement capricieux et insolent qui fait rien que dire des bêtises sur toi à tout le monde. Soulagés, tes conseillères et conseillers auraient même eu en projet d’organiser mon pot de départ le jour de ma rentrée en CAP Pâtissier en septembre dernier. Une bien charmante attention j’en conviens alors que je les ai quitté sans prendre le temps de les saluer en personne. Certes. Si on analyse la situation de mon point de vue, celui de près de 4 millions de congénères chômeurs, j’ai simplement fait un blog. Une sorte de consignation, un bureau des plaintes, la vérité, rien que la vérité, sur toi, sur nous deux. Je lève la main droite, je le jure. Alors Pôle, dire la vérité n’est-ce pas être sage ? Tout dépend de quel côté de la vérité on se place pour répondre à cette question. Si on voit les choses de ton côté du bureau, bref. Tu m’as compris. Ce qui est déjà un événement.

Puisque nous sommes désormais d’accord sur le fait que j’ai été très sage cette année, j’espère que tu n’oublieras pas de mettre mes allocations mensuelles dans mon soulier au pied du sapin. Il m’a été rapporté que tu recevais régulièrement mes états de présence en cours et en entreprise, j’aime à penser que finalement tu t’intéresses un peu à moi. C’est réciproque, je le confesse sans rougir. Je parle de toi souvent, j’écris, il est même envisageable que j’en fasse un livre. Evidemment, je t’en adresserai un exemplaire, ce sera mon cadeau à moi. Pour toi. Je vais passer la fin de cette année et le début de la suivante en entreprise, dans la pâtisserie qui m’accueille durant ma formation, je n’aurais donc pas ou peu de temps pour prendre de tes nouvelles, si ce n’est le 5 du mois et de manière tout à fait intéressée bien évidemment. Je te souhaite tout de même de passer de bonnes fêtes Pôle, j’espère que tu auras tout ce que tu as demandé, plein de chômeurs, des grands, des petits, des beaux, des moins beaux et pas trop de bloggeurs.

Petit papa Pôle, quand tu descendras du ciel avec ces chômeurs par millions, n’oublie pas leurs petits CV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.