Inspecteur Poubelle

Les poubelles ont été vidées… Je répète… Les poubelles ont été vidées…

Alors oui ça y est. Les poubelles de mon jardin ont été vidées pour la première fois. Tout d’abord hier pour la poubelle jaune puis ce matin pour la poubelle noire. Celle contenant le verre a sans doute une capacité qui lui permettra d’attendre encore un peu. J’étais aux premières loges pour voir cela comme on peut l’imaginer, de bon matin, à la fraiche. Si je ne me trompe pas, c’est le même chauffeur qui est passé les deux fois. Extraction de poubelle impeccable, vidage intégral dans la benne de son camion, remise en place en douceur, le tout à la télécommande depuis le sol, du travail de professionnel. Il s’est également occuper de débarrasser les sacs jetés au sol mais a tout de même laissé trainer des choses qui ne correspondaient pas aux ordures collectées: une plaque de vitrage, des câbles électriques, une tête de balai… Je comprends tout à fait qu’il ne mette pas ça dans sa benne. Mais qui va ramasser ça alors ? L’autre question qui restait en suspens était de savoir si ma clôture serait détruite à chaque collecte du fait de la proximité entre les poubelles et celle-ci (au cas où quelqu’un n’aurait pas encore compris) mêlée à l’effet de balancier inévitable des poubelles en lévitation. A l’évidence, ça ne sera pas le cas. Il fallait un bon point, en voilà un. C’est peut-être sous l’effet de cette joie qui ne dit pas son nom que je me suis fait ce matin… mon premier contrevenant! Mais oui j’en ai chopé un! Enfin une, plus exactement. Je sais, c’est moche de s’en réjouir. Ce qui est assez cocasse, c’est que ce n’est pas dans les poubelles de mon jardin que je l’ai chopé. C’était dans le village mais pas dans mon jardin. Madame était en train de fourrer de cartons le conteneur jaune, exercice devenu un classique en la matière. Malheureusement pour elle, elle ne pouvait pas jouer la carte du « je ne savais pas » car sur ce site est présent un panneau d’explication, imagé de surcroit, qui empêche même d’utiliser l’excuse de l’analphabétisme. Donc, je décide de m’arrêter. Je baisse la vitre et je dis même bonjour. J’explique ensuite à Madame qu’elle ne doit pas jeter ses cartons dans ce conteneur qui n’est pas fait pour ça, d’une, et parce qu’elle va obstruer la trappe incitant alors les suivants à déposer les sacs au sol, deux. Elle s’étonne. Elle me répond qu’elle ne savait pas. Elle me précise qu’elle prend quand même le soin de les plier avant de les jeter. J’ai rêvé de lui dire qu’elle pourrait même en faire des origamis si ça lui chantait, ça ne changerait rien au fait que les cartons en l’état sont à déposer dans la benne adéquate à la déchèterie. Merde. J’ai pas dit au revoir. Parfois les poubelles ont l’odeur de la mauvaise foi.

Et sinon j’ai eu du courrier. De la mairie de Champcevinel. L’adjoint aux travaux que j’ai déjà évoqué me confirmait ses engagements en terme de tonte et de taille de haie. Il me précise par ailleurs qu’il ne trouve pas très « sympathique » que j’ébruite tout cela avant d’avoir reçu son courrier. Il semble le prendre personnellement même si je crois qu’il a très bien compris que je ne m’adresse pas à lui et qu’il n’est pas le problème. Quoi qu’il en soit je vais lui adresser une réponse en ce sens. Il est évident que des sujets comme celui-ci provoque des débats et/ou des polémiques. Mais il est important que chacun se contente de sa propre part de responsabilités, je prendrai la mienne pour avoir remuer les ordures, les élus prendront la leur pour avoir contribuer à ce que l’on dépose lesdites ordures contre mon grillage. On remarquera tout de même qu’à ce jour, les seuls qui auraient tendance à vouloir prendre la mouche sont du côté des décideurs. Il faudra suivre cette évolution de près. Tout comme il faudra suivre quelques sujets annexes que j’ai découvert en farfouillant, mais pas dans les poubelles cette fois-ci. Par exemple, les habitants de Périgueux s’en souviennent peut-être, un chantier avait débuté sur les boulevards, côté Montaigne, face à l’entrée d’une banque. Ces travaux ont duré le temps qu’ils ont duré puis ils ont été arrêté, les trous rebouchés, circulez, y’a rien à voir. Il s’agissait d’un chantier pour installer des poubelles enterrées. Aucun problème a priori puisqu’il s’agissait du domaine public. Alors pourquoi, dans ce cas précis, le chantier a-t-il été abandonné ? Est-ce que quelqu’un s’est plaint ? Est-ce la banque qui ne voulait pas de poubelles devant son entrée ? Ca m’intéresse.

Mais bon, le camion est passé collecter les ordures, ma clôture n’a pas été importunée, j’ai joué au super héros qui va sauver la planète en attrapant sur le fait une contrevenante. C’est pas si mal. Mais à peine deux heures après le passage du chauffeur, un con avait déjà posé ses merdes à côté des poubelles. On n’a pas fini.

Une réflexion au sujet de « Inspecteur Poubelle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.