Archives du mot-clé sécurité alimentaire

172ème jour : entre temps

Ce matin, dans un soupçon de souvenir, j’ai retrouvé un élément que j’avais rangé dans un coin.

Pour accéder de manière tout à fait professionnelle au métier de pâtissier, et c’est également le cas pour les boulangers, les bouchers ou encore les charcutiers, il faut avoir validé un module dédié à l’hygiène et à la sécurité dans les domaines de l’alimentaire. Des connaissances élémentaires, vous en conviendrez, qui sont à part entière intégrées au programme du CAP Pâtissier ou « à la carte » pour qui en veut. Jusqu’ici tout va bien. Seulement voilà, j’ai naturellement voulu chercher la petite bête et, ô joie, je l’ai trouvé. Disons plus exactement que j’aurais mieux fait d’inventorier mes souvenirs plus tôt, au risque d’affronter une désillusion dans les prochains jours. Calmez-vous, je vous explique. Si vous aussi vous explorez vos souvenirs, là, maintenant, tout de suite, vous vous rappelez le moment où je vous racontais que je pouvais et souhaitais débuter une partie de mon activité avant et pendant le CAP Pâtissier. Pour cela, ne dois-je pas avant valider ce module hygiène et sécurité alimentaire ? A priori, oui, il le faudrait. J’ai pris contact avec ma source d’informations la plus fiable à ce jour, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, qui m’apprend que ce module se passe en session de deux séances, qu’une session est en cours puisqu’il y avait une séance lundi dernier et qu’il y en aura une autre lundi prochain. Je suis donc pile au milieu, la pire place dans ce contexte. Touché. Et la prochaine session n’aura lieu qu’en septembre. Coulé. En résumé, si ce module est obligatoire il me sera impossible de débuter mon activité avant d’intégrer le CAP, si tant est que je finisse par l’intégrer. N’est-ce pas. Je creuse la question en début de semaine prochaine.

Il en faudra quand même plus pour m’abattre. Mon aventure #Gourmandièse ne fait que commencer, ma reconversion professionnelle est toute à faire, et vice versa. Pour mettre le temps à profit, je fais marcher les souvenirs de mon premier métier : la comm’ ! La fameuse. Site internet, réseaux sociaux, plan médias, logos et visuels en tout genre… Difficile de rester inactif quand on est un actif sans emploi qui veut s’en créer un. D’ailleurs, ne restez pas trop longtemps les bras croisés car je vous offre, entre autre, la possibilité de devenir un héros. Bientôt, dans huit jours maintenant. Vous n’avez pas manqué qu’à cette occasion il y a désormais une page #Gourmandièse sur le blog. Si vous l’aviez manqué, je n’ai plus rien à vous dire. Au moins pour ce soir.