Archives du mot-clé canelés bordelais

13ème jour : croiser le cuivre

Comme souvent le dimanche après-midi, pour le plus grand bonheur de ma dame, c’est sur un terrain de football, qui plus est dans un short, que l’on pouvait me trouver. Si tant est que quelqu’un ait eu l’idée de me chercher. Une victoire 3 à 0 « à la maison », le dernier match avant la célèbre trêve hivernale que les épouses trouvent toujours trop courte. Cette satisfaction ne me faisait pourtant pas oublier mon échec cuisant de la matinée lors de ma première fournée de canelés bordelais avec mon nouveau matériel. Par « nouveau matériel », je parle de superbes moules en cuivre offerts par mes collègues le jour de mon départ. Ils étaient au courant de mon désir pâtissier et ont visé juste avec ce cadeau. J’ai donc expérimenté mon four à des températures que je ne lui avais pas encore infligé, des moules dans une matière dont je ne connaissais pas encore les réactions, eux-mêmes chemisés de cire d’abeille selon la recette traditionnelle. Oui je me cherche des excuses. Et du coup, j’en trouve. Au final, gustativement il y avait du goût et visuellement… il n’y avait pas de visuel. Le démoulage fit l’objet d’une négociation des plus délicates. Je devais me rendre à l’évidence, les moules en cuivre avaient pris les canelés en otage. Je refusais en bloc les demandes de rançon tout en faisant mon possible pour ramener le cuivre à la raison. Rien à faire. J’ai du employer la manière forte mais je garde au secret la méthode employée pour être certain que personne ne s’y aventurera. Il en va de l’honneur de la pâtisserie.

Mais l’évènement le plus marquant du jour se résume de la façon suivante : J-1. Oui, c’est demain. A 11h précises. C’est demain que Pôle et moi allons goûter nos retrouvailles. J’ai d’ores et déjà préparé des papiers, ceux qu’il préfère, j’espère que cela lui fera plaisir. Je connais son côté perfectionniste, il trouvera sûrement qu’il manque un petit quelque chose.

Sacré Pôle.