Moi, Yohan Grangier, 31 ans, futur reconverti professionnel

1er jour : se quitter
2ème jour : une rupture conventionnelle
3ème jour : la main à la pâte
4ème jour : déformation professionnelle
5ème jour : solde in
6ème jour : ne pas se faire de bilan
7ème jour : se jeter allo
8ème jour : des retrouvailles recommandées
9ème jour : prêcher un reconverti
10ème jour : pratiquement théorique
11ème jour : demandez le programme
12ème jour : ma petite entreprise
13ème jour : croiser le cuivre
14ème jour : premiers baisers
15ème jour : terrain miné
16ème jour : hommages collatéraux
17ème jour : wanted
18ème jour : Very Important Chômeur
19ème jour : interrogation écrite
20ème jour : les traits tirés
21ème jour : retour à l’envoyeur
22ème jour : avis de passage
23ème jour : paranormale activité
24ème jour : appels d’urgence uniquement
25ème jour : à mes souhaits
26ème jour : l’enfer des autres
27ème jour : fermeture dominicale
28ème jour : répétition générale
29ème jour : l’ARE et la manière
30ème jour : charité désordonnée
31ème jour : tic tac
32ème jour : à la une
33ème jour : voir le 34ème jour
34ème jour : sournoiserie viennoise
35ème jour : des efforts croissants
36ème jour : motivation de papier
37ème jour : quoi ma gueule ?
38ème jour : dans les petits papiers
40ème jour : on stage
41ème jour : détour vers le futur
42ème jour : money time
43ème jour : candide candidat
44ème jour : bouchées doubles
45ème jour : s’évaluer en amont
46ème jour : en quête
47ème jour : interruption, moment tanné
48ème jour : ma première fois
49ème jour : briser la glace
50ème jour : check point
51ème jour : pas de nouvelle, pas de nouvelle
52ème jour : le courrier des lecteurs
53ème jour : c’est grave docteur ?
54ème jour : accusé de réception
56ème jour : agent de nettoyage
57ème jour : micro test
58ème jour : aujourd’hui peut-être…
59ème jour : juste fais-le
60ème jour : passer à table
62ème jour : chandeleur de charme
63ème jour : compétition et compétences
64ème jour : en orbite
65ème jour : chaud l’échafaud
66ème jour : entre nous
68ème jour : ou alors demain
69ème jour : donne-moi ta main
71ème jour : au rendez-vous
72ème jour : en dérangement
73ème jour : toi-même
74ème jour : si j’aurais su
75ème jour : chef oui chef
77ème jour : pression, dépression
78ème jour : silence plateau… et action!
79ème jour : conseillères, conseillers
80ème jour : ambiance
84ème jour : le CAP pour les nuls
86ème jour : concours de circonstances
87ème jour : tête de vainqueur
89ème jour : pour le meilleur
92ème jour : agent double
94ème jour : dans le cambouis
95ème jour : prise de congés
96ème jour : record du tour
98ème jour : rencontre du 5ème type
100ème jour : bilan d’incompétence
101ème jour : coupure de presse
103ème jour : merci patron
105ème jour : le repos du guerrier
106ème jour : la tournée des chefs
108ème jour : le timbre de ma voie
109ème jour : ne pas finir chocolat
110ème jour : colonnes à la une
112ème jour : un visage sur mon nom
114ème jour : NPAI
116ème jour : don’t « smoging »
119ème jour : avant-propos
120ème jour : ne pas avoir froid aux yeux
121ème jour : debout là-dedans !
122ème jour : le geste qui compte
123ème jour : cours particulier
124ème : au tableau
126ème jour : deuxième service
127ème jour : ligne en dérangement
128ème jour : rêve de trêve
129ème jour : réunion de chantier
130ème jour : au piquet
131ème jour : les bonnes choses
133ème jour : comme un lundi
134ème jour : cordialement
135ème jour : en bas de page
137ème jour : l’intention qui compte
141ème jour : formidable
143ème jour : après la pluie
147ème jour : le coquillard
149ème jour : breaking news
152ème jour : sur le pont
154ème jour : embrassons-nous
156ème jour : au rapport
162ème jour : esprit Coubertin
164ème jour : tout sur presque tout
168ème jour : matière grise
170ème jour : le bon tempo
172ème jour : entre temps
175ème jour : dans les conditions du direct
177ème jour: garde à moi
181ème jour : chouette week-end
182ème jour: at work
183ème jour: au suivant
184ème jour: les uns les autres
189ème jour: libre
190ème jour: demandez le programme
191ème jour: être ou ne pas être
192ème jour: coup de feu
193ème jour: premier service
196ème jour: au bon vieux temps
198ème jour: la même longueur d’onde
200ème jour: les jours les plus longs
204ème jour: vous n’avez pas de message
209ème jour: c’est pas moi
210ème jour: to you
212 jours: après le bip
217ème jour: du pareil au même
225ème jour: voilà l’été
228ème jour: oh holiday
235ème jour: non
239ème jour: l’hôpital et la charité
245ème jour: en vain, en veine
247ème jour: répondre présent
263ème jour: oublier d’oublier
266ème jour: mon courage, à demain
267ème jour: règle de trois
273ème jour: tout terrain
275ème jour: c’est pas moi, c’est lui
282ème jour: rien
288ème jour: à rebours
295ème jour: exclamation(s)
296ème jour: tendu, détendu
297ème jour: la place est libre
298ème jour: 404
300ème jour: salut à toi
365ème jour: joyeux anniversaire
Bonnes fêtes
Abonné absent
Dans « convocation », il y a…
La cloche a sonné
Détour aux sources
Tout ça, pour ça.
The fin (part 1)
Salut à toi Pôle (the fin part 2)
Après la rentrée

11 réflexions au sujet de « Moi, Yohan Grangier, 31 ans, futur reconverti professionnel »

  1. Bonjour Yohan, c’est par l’intermédiaire d’un ami que j’ai découvert ton site.
    L’histoire d’amour avec Pôle est très tumultueuse. Il y a deux ans après 20 années en tant que maître d’oeuvre dans le bâtiment et plusieurs dépression du au travail je décide de prendre les choses en mains et de me reconvertir. Educateur jeunes enfants était mon rêve. Je dis bien un rêve car Pôle à tout brisé en un éclair, user par tant de convocation n’aboutissant à rien je me retrouve à faire une VAE dans la branche du bâtiment alors que je voulais tourner cette page définitivement mais Pôle m’a grondé et m’a obligé à suivre cette VAE. Aujourd’hui le pessimiste est très présent et Pôle est piètre psychologue au point que je ne sais plus en quoi faire une reconversion, le temps avance et les jours d’indemnisations aussi. l’inquiétude à surgit avec Pôle quel duo ils forment. En attendant rien de concret n’avance si le laissé aller et le manque d’énergie un duo très néfaste.

  2. Aaaaaaaah je viens de terminer la lecture du blog en quelques heures!que de lignes gourmandes et précieuses . l’inertie vécue via pôle est terrible et je la vis au quotidien au sein du bahut dans lequel je travaille.La Lenteur l’incohérence de mon lieu de taff m’a poussé et heureusement à prendre cette décision salutaire : Me reconvertir! Il y a quelques jours j’ai annoncé à l’équipe qu’un autre chemin m’attendait…et c’est fou car de nombreuses collègues m’ont avoué comme un secret qu’ils crevaient d’envie et s’imaginaient dans bien d’autres costumes bien moins étriqués. Tout ça pour dire que mes choix se tournent vers la boulangerie ou la boucherie/traiteur…1 ère étape : terminer au plus tôt mon CDD pour ne pas louper le coche des inscriptions aux formations! A tout bientôt Yohan et merci à Stéphanie que je vais suivre également!

  3. Salut Stéphanie,
    Allons-y pour les prénoms et pour le tutoiement, s’il te plait !
    Si ce que tu lis ici peut t’être d’une aide quelconque, j’en suis très heureux. Cela sert avant tout à ça, témoignages, conseils, échanges et autres réjouissances. Je te remercie de bien vouloir me dire, et nous dire d’ailleurs, comment se passe l’aventure pour toi. Le seule chose que je pourrais éventuellement me permettre de te conseiller à ce stade c’est de ne rien attendre de personne, mise tout sur toi pour trouver les bonnes infos et maintenir ta motivation.
    A bientôt !

  4. Bonjour yohan,
    Je me permets de vous appeler par votre prénom car après avoir dévoré votre blog en une soirée plus une matinée, j’ai comme l’impression de vous connaitre.
    Je suis tombé pas hasard sur votre blog, en recherchant « reconversion patissier », car voila où j’en suis arrivée à l’aube de mes 26 ans,après avoir passé 4 ans a concevoir et vendre de la cuisine.
    Demain, je signe ma rupture conventionnelle, une page qui se tourne.
    Votre parcours est très interressant et pas terminé, et je me lance dans la même aventure.
    Merci de faire partager votre quotidien qui me permet d’en savoir plus sur la reconversion professionnelle, et qui par la même occassion me rassure sur le fait que je ne suis pas la seule à faire ce changement que certain pourrai trouver un peu fou.
    Alors, je vais continuer à vous suivre, vous écrivez très bien, j’adore la façon dont vous parlez de votre chez ami Pôle, j’appréhende un peu notre future rencontre.
    En attendant la suite, je vais suivre vos conseils et téléphoner de ce pas à la chambre des métiers et de l’artisanat, pour me renseigner sur la formation du CAP pâtissier dans ma région.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.