Archives du mot-clé inversion de la courbe du chômage

25ème jour : à mes souhaits

Aujourd’hui, j’ai la grippe. Ou peut-être simplement un bon gros rhume. Vous m’excuserez pour ce diagnostic hasardeux mais je ne peux pas me reconvertir vers tous les métiers en même temps.

L’avantage de cet état à la fois fébrile et nauséeux mettant sur un piédestal le côté glamour de mon pyjama, c’est que je me retrouve contraint de rester cloitré chez moi. Cela peut passer pour une véritable contrainte mais, et je ne suis pas fier de le déclarer, mes papiers de demandeur d’emploi ne sont toujours pas officialisés par l’administration. Je guette chaque matin le facteur depuis cet illustre 21ème jour où pour faire bonne impression j’ai amené moi-même mon dossier chez Pôle, et je devine derrière sa pipe et sa moustache le petit sourire malicieux de celui qui n’aura pas à assumer les conséquences liées au contenu de l’enveloppe. Joie de décevoir.

Me voici clandestin pour une durée aussi indéterminée que mon dernier contrat de travail. Alors je fais profil bas, d’où l’intérêt des microbes qu’il s’agisse de la grippe ou d’un rhume. Ce dont j’ai besoin c’est d’un complice, aussi microscopique soit-il. A l’extérieur, j’aurais trop peur d’un contrôle inopiné, peur d’être reconnu, moqué, finalement peur d’être renvoyé chez moi. Pour le moment, la presse n’a pas encore diffusé mon visage et mon identité mais d’après mes sources, ce sera chose faite demain. Dès cet instant, en plus d’être un clandestin, je serais un mutin contre mon pays, un activiste de la lutte contre l’inversion de la courbe du chômage.

Je vais lever le pied sur le paracétamol, il ne faudrait pas que je guérisse trop vite.